arrogant


arrogant

arrogant, ante [ arɔgɑ̃, ɑ̃t ] adj.
XIIIe; lat. arrogans arroger (s')
Qui manifeste une insolence méprisante ( arrogance). Une personne arrogante. Qui témoigne de l'arrogance. Air, ton arrogant. dédaigneux, fier, 1. hautain, impertinent, impudent, insolent, méprisant, orgueilleux, présomptueux, suffisant, 2. superbe, supérieur. Ses manières « ni humbles, ni arrogantes, mélange respectueux de l'autorité du mari et de la soumission du sujet » (Chateaubriand). D'une manière arrogante ( adv. ARROGAMMENT [ arɔgamɑ̃ ]). — N. Un arrogant. « L'arrogante ! à l'ouïr elle est déjà ma reine » (P. Corneille). ⊗ CONTR. Déférent, familier, humble, modeste.

arrogant, arrogante adjectif et nom (latin arrogans, de arrogare, revendiquer) Qui manifeste, à l'égard des autres, un orgueil méprisant : Ton arrogant.arrogant, arrogante (synonymes) adjectif et nom (latin arrogans, de arrogare, revendiquer) Qui manifeste, à l'égard des autres, un orgueil méprisant
Synonymes :
- dédaigneux
- fat
- méprisant
- présomptueux
- rogue (familier)
Contraires :
- déférent

arrogant, ante
adj.
d1./d Qui montre de l'arrogance. Personnage arrogant.
d2./d Qui marque de l'arrogance. Une attitude arrogante.

⇒ARROGANT, ANTE, adj. et subst.
A.— Emploi adj.
1. [En parlant d'une pers.]
a) [Dans sa nature ou dans sa manière d'être gén.] Qui va à l'encontre des bienséances par une estime excessive de soi :
1. Ô contretemps par trop fâcheux pour une âme noble! Être vu, sous un accoutrement grotesque en cette fonction indigne et basse de divertir la canaille avec des grimaces par une dame si hautaine, si arrogante, si dédaigneuse devant qui pour l'humilier et lui rabattre la superbe on n'eût voulu faire qu'actions magnanimes, héroïques, surhumaines!
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 265.
2. JEAN. — Je suis un peu moins ridicule maintenant que nous sommes deux, le jour et moi! Je viens ici pour travailler, madame, à l'heure convenue... Mais si ces messieurs n'ont pas achevé leurs travaux...
L'INVITÉ. — Vous êtes bien arrogant, monsieur...
S. GUITRY, Le Veilleur de nuit, 1911, I, p. 5.
3. — Tu la connais, toi, la petite juive à Dani?
— Oui.
— Une étudiante crasseuse?
— Pas crasseuse. Une jeune fille qui se trouve tout à coup au centre d'un grand drame à multiples faces : la vie, la guerre, la persécution, l'amour, — et qui essaie de se défendre...
— Je vois ça d'ici : vingt ans, pédante, arrogante, sans pudeur. À son âge, je n'étais pas encore sortie sans ma mère...
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 28.
SYNT. Une audace, une fierté arrogante, un silence arrogant; l'arrogante humilité de qqn. — PARAD. Synon. dédaigneux, hautain, insolent, suffisant, superbe.
b) [Dans une attitude concr., dans le comportement] Un regard arrogant :
4. Enfin, après lui, entrèrent deux jeunes gens de haute taille, le teint brûlé par le soleil, les joues enterrées sous d'épais favoris, l'œil fier, arrogant, montrant une impertinente curiosité. Orso avait eu le temps d'oublier les physionomies des gens de son village...
MÉRIMÉE, Colomba, 1840, p. 96.
5. LE VICOMTE, suffoqué.
Ces grands airs arrogants!
Un hobereau qui... qui... n'a même pas de gants!
Et qui sort sans rubans, sans bouffettes, sans ganses!
CYRANO
Moi, c'est moralement que j'ai mes élégances.
Je ne m'attife pas ainsi qu'un freluquet,
Mais je suis plus soigné si je suis moins coquet; ...
E. ROSTAND, Cyrano de Bergerac, 1898, I, 4, p. 43.
6. Les gravures qui représentent le vieux duc descendant de cheval, avec son bel habit bleu, son pantalon blanc, son grand nez arrogant, la dureté orgueilleuse de son regard, font comprendre sa fureur devant la populace, qui osa en 1831 lui casser ses vitres.
MORAND, Londres, 1933, p. 168.
SYNT. Une bouche arrogante, un geste, un visage arrogant; plus gén. un air arrogant, une mine arrogante, un sourire arrogant.
2. P. ext. [En parlant d'un pays, d'un groupe hum.] Une arrogante bourgeoisie (BOURGES, Le Crépuscule des dieux, 1884, p. 335), une noblesse arrogante (BARRÈS, Greco, 1911, p. 93) :
7. Demande d'armistice immédiat, ouvertement formulée. Plausibles, car le dernier discours du chancelier au Reichstag est une franche proposition de paix. L'Allemagne, hier encore si arrogante!
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, Épilogue, 1940, p. 998.
3. P. anal. [En parlant d'un inanimé]
a) [Abstr.] Une critique arrogante.
b) [Concret] :
8. Il y a un contraste pénible — répété partout sur la surface de notre pauvre planète qui a tellement enlaidi, semble-t-il, depuis cent cinquante ans — entre le découpage tintamarresque de ces arrogantes masures et la ligne sévère et pure des remparts de Saint-Malo qui se prolonge jusque dans la pleine mer par le trait fragmentaire des forts qui couronnent plusieurs récifs.
P. DRIEU LA ROCHELLE, Rêveuse bourgeoisie, 1939, p. 187.
B.— Emploi subst. Celui, celle qui manifeste de l'arrogance :
9. Il est toujours tout d'un côté de sa pensée, au bout le plus extrême. Hôte de Saint-Pétersbourg, il écrit n'étant qu'à un pôle. Le tranchant, l'arrogant, l'insultant, percent à chaque rencontre dans cette pensée éminente, et en compromettent les incontestables élévations, les vraies sublimités.
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 181.
10. Omer ne tarda point. Dès qu'il l'eut seule à seul, il morigéna Denise. Aux premières ripostes de l'arrogante, il s'emporta. Leur père serait-il vaincu dans la mort même?
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 450.
Rem. Dans l'ex. 9 il pourrait s'agir aussi d'un emploi neutre de l'adj. substantivé : le caractère arrogant.
PRONONC. ET ORTH. :[], fém. []. WARN. 1968 signale qu'on peut entendre parfois la prononc. : aR-R- avec [rr] géminées. Durée longue sur la 1re syllabe du mot ds LAND. 1834 et GATTEL 1841. FÉR. 1768 note que le mot ,,s'écrit avec deux rr et se prononce avec une seule`` et FÉR. Crit. t. 1 1787 ainsi que GATTEL 1841 ajoutent que r se prononce ,,forte``.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. XIIIe s. adj. « (d'une pers.) qui manifeste une insolence méprisante » (Bible, B.N. 901, f° 4b ds GDF. Compl. : Cil ki crient est miudres ke cil qui est arrogant); 1636 subst. « id. » (CORNEILLE, Le Cid, I, 5 ds DG : Va contre un arrogant éprouver ton courage); 2. XVe s. adj. « (d'une chose) id. » (JUVÉN. DES URSINS, Charles VI, 1380 ds LITTRÉ : Et y eut plusieurs paroles d'un costé et d'autre aucunement arrogantes).
Empr. au lat. arrogans « id. »; 1 adj. Rhet. Her., 4, 38, 50 ds TLL s.v., 653, 44; subst. CICÉRON, Agr. 2, 2, ibid., 654, 8; 2 Rhet. Her., 4, 38, 50, ibid., 654, 22.
STAT. — Fréq. abs. littér. :158.
BBG. — LE BRETON Suppl. 1960.

arrogant, ante [aʀɔgɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. XIIIe; lat. arrogans, de arrogare. → Arroger.
1 (Personnes; comportements). Qui a de l'arrogance. || Caractère arrogant. || Une personne arrogante. Qui témoigne de l'arrogance. || Air, sourire, visage, ton arrogant. || Paroles arrogantes. Blessant, dédaigneux, fat, fier, haut, hautain, impertinent, important, impudent, insolent, insultant, méprisant, orgueilleux, présomptueux, rogue, suffisant, superbe, supérieur.
1 Ah ! seigneur, je n'ai pas eu ce dédain qui empêche de jeter les yeux sur les mortels trop rampants et qui fait dire à l'âme arrogante : il n'y a que moi sur la terre.
Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche.
2 Hautain est toujours pris en mauvaise part; c'est l'orgueil qui s'annonce par un extérieur arrogant (…)
Voltaire, Dict. philosophique, Hautain.
3 Ses manières avec la princesse sa femme, sont un chef-d'œuvre de convenance : ni humbles, ni arrogantes, mélange respectueux de l'autorité du mari et de la soumission du sujet.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, IV, 7.
4 Quoi qu'il (le juif) fasse, il restera le bouc émissaire. Est-il fier ? Il passe pour arrogant. Est-il modeste ? On lui reproche d'être servile.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, p. 229.
5 Ses compatriotes, tous ses disciples, aussi naturellement que nous le sommes de Descartes, ne sont en effet jamais arrogants avec la nature ou les choses; je ne dirai pas non plus qu'ils sont déférents; peut-être convient-il de dire simplement qu'ils sont naturels.
André Siegfried, l'Âme des peuples, IV, 3.
N. || Un arrogant. || Une arrogante.
6 Va contre un arrogant éprouver ton courage,
Ce n'est que dans le sang qu'on lave un tel outrage :
Meurs ou tue !
Corneille, le Cid, I, 5.
7 Pendant qu'on ne fait que rire de l'important, il n'a pas un autre nom; dès qu'on s'en plaint, c'est l'arrogant.
La Bruyère, les Caractères, XII, 54.
8 L'arrogante ! à l'ouïr elle est déjà ma reine (…)
Corneille, Pompée, II, 4.
9 À ce compte, arrogante, un fantôme nouveau
Te donne cette audace et cette confiance (…)
Corneille, Héraclius, I, 2.
2 (Pays, groupes humains). || Une noblesse, une bourgeoisie arrogante. || « L'Allemagne, hier encore si arrogante ! » (Martin du Gard).
(Abstractions). || Une critique arrogante. || Une idéologie dominatrice et arrogante.
3 (Choses). Littér. || Des palais arrogants.
CONTR. Affable, aimable, amène, courtois, déférent, familier, humble, modeste, plat, respectueux, soumis.
DÉR. Arrogamment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arrogant — arrogant, ante (a ro gan, gan t ) adj. Qui a de l arrogance. Un homme arrogant. Air, ton arrogant. Paroles arrogantes. •   La mort les anime et les rend arrogants, ROTR. St Gen. V, 5.    Substantivement. •   Va contre un arrogant éprouver ton… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • arrogant — Adj überheblich std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. arrogant, dieses aus l. arrogāns ( tis), dem PPräs. von l. arrogāre etwas für sich beanspruchen , also eigentlich anspruchsvoll, anmaßend ; zu l. rogāre fragen und l. ad hin, zu . Das… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Arrogant — Ar ro*gant, a. [F. arrogant, L. arrogans, p. pr. of arrogare. See {Arrogate}.] 1. Making, or having the disposition to make, exorbitant claims of rank or estimation; giving one s self an undue degree of importance; assuming; haughty; applied to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • arrogant — ARROGANT, ANTE. adj. Hautain, fier, superbe. Une personne arrogante. Paroles arrogantes. Mine arrogante. Ton arrogant. [b]f♛/b] Il s emploie aussi substantivement. C est un arrogant, un petit arrogant. C est une arrogante …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • arrogant — Arrogant, Arrogans, Fastuosus. Arrogant et fier, qui ne peut durer avec personne, Insolens. Devenir arrogant, Offendere in arrogantiam. Quelque peu arrogant, Subarrogans, Feroculus …   Thresor de la langue françoyse

  • arrogant — Arrogant, [arrog]ante. adj v. Hautain, fier, superbe. Personne arrogante. paroles arrogantes. mine arrogante. ton arrogant. Il est quelquefois substantif. C est un arrogant, un petit arrogant, une arrogante …   Dictionnaire de l'Académie française

  • arrogant — (adj.) late 14c., from O.Fr. arrogant (14c.), from L. arrogantem (nom. arrogans) assuming, overbearing, insolent, prp. of arrogare (see ARROGANCE (Cf. arrogance)). Related: Arrogantly …   Etymology dictionary

  • arrogant — [Wichtig (Rating 3200 5600)] Bsp.: • Sei nicht so arrogant …   Deutsch Wörterbuch

  • arrogant — Adj. (Grundstufe) voller Arroganz Synonyme: anmaßend, hochmütig, überheblich, dünkelhaft (geh.) Beispiele: Er verhielt sich sehr arrogant. Sie ist ein arrogantes kleines Mädchen …   Extremes Deutsch

  • Arrogant — bezeichnet: den Hochmut die erste britische Schraubenfregatte HMS Arrognat von 1845 Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.